Inscription

Yamakasi Masters

Acrobaties stylées en milieu urbain

Yamakasi Masters
par Karine Nitkiewicz

Véritables athlètes des temps modernes, les Yamakasi puisent leur inspiration dans l'environnement qui les a vus grandir : la ville. Ou comment transformer la cité en un terrain de jeu gigantesque. Toits d'immeubles, balcons, cabines téléphoniques, poubelles sont autant d'obstacles qui jalonnent un parcours fort heureusement balisé pour aider le novice en matière de « walljump ».

Mais c'est quoi le Walljump au juste ? Comme le précise si justement Wikipédia, il s'agit d'un mode de déplacement urbain qui utilise les frottements importants des chaussures pour rebondir sur les murs.

Chaque niveau est chronométré. Pour éviter de se perdre, on jette un œil sur la flèche rouge en haut à droite et si l'on s'égare une flèche jaune apparaît pour indiquer la bonne voie. Evidemment ces indications disparaissent dès lors qu'il est question de relever un défi ou de retrouver quelqu'un.

Une fois le niveau terminé, on comptabilise le temps, les figures réalisées et l'aisance avec laquelle on a manié notre perso. On engrange des points supplémentaires à chaque fois qu'on exécute de jolis tricks ; notamment en appuyant sur bas juste avant de franchir un obstacle. Le fait de pouvoir effectuer une palette de tricks différents à mesure que l'on progresse renforce le côté convivial et immersif du titre.

On peut tester son équilibre sur une borne d'incendie à la manière de Tony Hawk avec son skate. Maintenir son équilibre le plus longtemps possible requiert de doser les pressions sur le bouton adéquat.

Yamakasi Masters se divise en plusieurs manches : Entraînement, Championnat, Défi, Free Run et 3 niveaux dans le mode Bonus. Avec à chaque fois des décors variés dans lesquels on peut admirer des façades d'immeubles qui vont du style moderne au plus ancien avec impression de type Haussmannien. Ainsi que différents éléments du milieu urbain : barrière en acier, bouches d'incendie, journaux sur le sol etc.

Il ne suffit pas d'aller vite pour boucler un niveau, puisque de nombreux pièges jonchent le parcours. Il sera bon parfois de faire une pause pour jauger de la suite des opérations afin d'éviter d'aller se fracasser les dents après une chute vertigineuse.

L'ennemi du Yamakasi est maintenant clairement identifié : la chute ! Il faut sans cesse bondir et s'agripper à un rebord pour progresser, tout en amortissant ses réceptions d'une roulade. On peut aussi utiliser un mur mitoyen pour rebondir. Les mouvements proposés sont variés et s'enchaînent assez rapidement et de manière fluide.

Histoire de faciliter l'enchaînement des tricks, le Yamakasi se met à courir dès que l'on appuie sur la flèche de droite et reste en mode course. Il suffit ensuite d'appuyer sur les touches correspondantes pour le faire sauter et enchaîner les figures acrobatiques.

Cette aptitude devient délicate lorsque l'on évolue sur les toits d'immeubles : sa course ininterrompue peut vite le faire chuter ! Rester sur ses gardes est le maître mot !

Test de Yamakasi Masters (Mobile)

8
Médaille d'argent
Yamakasi Masters s'apparente à un jeu de plates-formes à la manière d'un Prince of Persia avec une progression qui se joue en milieu urbain. Diriger son personnage et lui faire réaliser des tricks reste un réel plaisir tout au long des niveaux.