Test de Brothers In Arms 2 : Global Front : le jeu iPhone, Pocket Gamer
Inscription

Brothers In Arms 2 : Global Front

De la sueur, du sang et des larmes

Brothers In Arms 2 : Global Front
par Logikev
Développé par Gearbox Software à l’origine, la série Brothers In Arms a gagné ses galons sur PC et consoles de salon après quelques épisodes plutôt sympathiques. Succédant au premier épisode sorti dans les premiers mois de l’App Store, ce BiA2 Global Front reprend la formule éprouvée des FPS scriptés à l’extrême se déroulant durant la seconde guerre mondiale.

Vous incarnez le soldat David Wilson envoyé sur différents théâtres d’opération pour vaincre les menaces japonaises et allemandes. En parallèle, notre cher David mène sa propre enquête pour savoir ce qu’est devenu son frère qui semble avoir été tué au combat. Le scénario n’ayant généralement pas grande importance dans ce type de jeu, commençons donc tout d’abord par les nouveautés apportées par cette suite.

Premier changement donc par rapport au premier épisode, le jeu adopte à présent un mode de vue classique à la première personne. Le joueur retrouvera toutefois une vue à la troisième personne bienvenue lorsque votre soldat sera tapi derrière une caisse ou à couvert derrière tout élément du décor. Seconde constatation, le jeu est plutôt beau et propose des environnements variés et très détaillés sur 13 niveaux. Le petit Wilson commencera ainsi la campagne sur une île du Pacifique aux prises avec les japonais puis partira ensuite en Afrique du Nord face à l’Afrikakorps pour finalement en découdre en Europe au cœur de la machine de guerre allemande. Tout un programme donc et pour le coup le sous-titre de Global Front n’est vraiment pas usurpé.

Fidèle à la tendance actuelle privilégiant le grand spectacle et la linéarité à la liberté d’exploration, BiA2 propose donc une aventure plutôt rythmée avec force attaques surprises d’ennemis, plages à balayer à la mitrailleuse, défense de convoi aux commandes d’un tank et même pilotage d’un avion. Le joueur ne s’ennuie donc jamais et même si les programmeurs ont parfois abusé sur le nombre de vagues de soldats ennemis à descendre, la progression reste plutôt agréable et l’expérience générale tout à fait honnête sur un appareil comme l’iPhone. En revanche, le jeu abandonne toute dimension tactique entrevue dans le premier épisode.

L’interface tactile n’est pas idéale pour ce type de jeu et malgré les 4 modes de commande proposés, il n’est pas évident de sprinter dans le feu de l’action ou même de viser précisément tout en tirant. Pour palier à ce défaut, les gars de Gameloft ont parsemé les champs de bataille du jeu d’une masse d’éléments derrière lesquels le joueur pourra s’abriter, prendre son temps pour viser et tirer ensuite par salves successives pour éliminer les soldats ennemis. Le concept fonctionne plutôt bien même si on a parfois plus l’impression d’être dans Time Crisis que dans un Medal of Honor... Pour dynamiser un peu les affrontements, le jeu vous enverra parfois des ennemis vous charger de front à la baïonnette. Il vous sera alors demandé de secouer votre iPhone pour vous en défaire. Attention toutefois à ne pas lâcher malencontreusement votre précieux lors de ces séquences de corps à corps !

Comme tout jeu de guerre qui se respecte, le jeu propose un arsenal conséquent avec les fusils semi-automatiques de l’époque, la bonne vieille mitraillette Thompson, le lance-flammes, idéal pour nettoyer les bunkers ou encore le fusil à lunette parfait pour aligner les headshots. Les munitions pourront être ramassées à même le sol tandis que la santé du joueur adopte le schéma classique des derniers Call of Duty ou l’énergie remonte d’elle-même après quelques secondes à couvert. Certaines séquences étant un peu délicates à négocier (même en easy), on ne s’en plaindra pas.

Sur un iPhone 3G de base, le jeu propose une réalisation graphique solide mais une fluidité relative qui pâtit souvent des multiples explosions et grosses séquences scriptées qui parsèment le jeu. Tout en restant jouable, les commandes répondent parfois difficilement dans le feu de l’action et on n’atteint pas vraiment la fluidité souhaitable pour ce type d’expérience à la première personne. L’environnement sonore n’est pas non plus très marquant avec notamment l’échantillonnage des tirs de fusil qui aurait gagné à être plus travaillé. On regrette également quelques petits bugs au niveau des voix et parfois même des scripts qui ne se déclenchent pas. Malgré tout, l’expérience reste au final assez prenante du fait du nombre important d’ennemis et de l’absence de temps morts dans le gameplay.

En réseau, Brothers In Arms propose des combats jusqu'à 6 joueurs en local ou via Wifi via 3 modes de jeu : deathmatch, team deathmatch et domination sur 5 cartes différentes. La qualité de la connexion semble être plutôt bonne mais quelques tares constatées comme l’absence totale d’invincibilité au respawn ou encore justement le fait de réapparaître n’importe sur la carte donnent pour l’instant au multijoueur du titre un côté un peu chaotique. Espérons donc que Gameloft améliorera cet aspect dans les semaines à venir.

Au final, ce Brothers In Arms 2 : Global Front est un FPS honnête à la réalisation solide mais qui pèche par son système de contrôles assez peu précis et sa gourmandise sur un iPhone 3G de base. Signalons pour finir que le jeu inclut un système de trophées.

Test de Brothers In Arms 2 : Global Front (iPhone)

7
Médaille de bronze
Plaisant dans l’ensemble mais souffrant d’un manque de finition, ce deuxième épisode de Brothers In Arms sur iPhone devrait toutefois contenter tous les fans d’action durant quelques heures.

Brothers in Arms 2 : Global Front

Couverture de Brothers in Arms 2 : Global Front Brothers in Arms 2 : Global Front
Support : iPhone
Etat du jeu : Disponible
Éditeur : Gameloft
Sorti le : 22/02/2010
Prix : 3.99 € AppStore
Note : 6.2 Test de Brothers in Arms 2 : Global Front