Test de Galaxy on Fire 3D : le jeu iPhone, Pocket Gamer
Inscription

Galaxy on Fire 3D

Un peu plus près des étoiles…

Galaxy on Fire 3D
par Mathieu Micout
Galaxy on Fire nous invite à explorer l’espace intersidéral au travers de missions périlleuses composées en grande partie de combats entre vaisseaux spatiaux. Les vieux briscards de Wing Commander et autres Colony Wars vont pouvoir reprendre du service.

L’histoire se déroule en 3587, la guerre faisant rage entre les Terraniens et les Vossk. Keith T. Maxwell se retire de la flotte terranienne pour vivre une vie de mercenaire, autrement dit pour remplir des missions lucratives, quel que soit le camp qui les offre. Le joueur démarre ainsi l’aventure avec un vaisseau plutôt bas de gamme, mais qui lui permettra tout de même de récolter ses premiers Crédits.

Une fois dans l’espace, les bonnes surprises se présentent, à commencer par la réalisation graphique, élégante et immersive. Des étoiles, des planètes, des stations spatiales ou des champs d’astéroïdes s’accumulent avec de belles galaxies colorées en arrière-plan, offrant bien l’impression de se balader dans l’immensité de l’univers. Les musiques d’ambiance très Space Opera renforcent parfaitement cette ambiance froide et intrigante.

Côté maniabilité, c’est aussi du tout bon, puisqu’il suffit d’incliner l’iPhone dans chaque direction pour orienter le vaisseau, un calibrage étant disponible à tout moment selon la position dans laquelle on joue. Les réfractaires aux mouvements pourront également opter pour un stick analogique virtuel, tout de même moins immersif.

Du côté des armes, on peut switcher entre deux principales pour ensuite appuyer sur le bouton et tirer sur les ennemis virevoltants, détectables grâce à un radar 3D très simple et efficace. Des missiles à tête chercheuse sont également de la partie et faciliteront la vie face aux vaisseaux insaisissables, alors qu’un boost à utilisation limitée permettra de leur échapper.

Tous les voyants sont donc au vert pour se lancer dans la grande aventure proposée. Les deux premières heures de découverte proposent une dizaine de missions à enchaîner avec l’objectif récurrent de détruire des vaisseaux ennemis et de protéger des alliés. Entre chaque niveau, il est possible de revendre les butins amassés mais aussi d’acheter des armes plus puissantes pour son vaisseau avant de pouvoir s’en payer un nouveau flambant neuf.

Une fois cette partie scénaristique passée (avec quelques dialogues plutôt drôles), la galaxie nous ouvre ses bras avec la possibilité de voyager librement dans 100 zones, offrant au total des centaines de missions ! Un chiffre impressionnant qui donne assurément de quoi faire, sans compter le mode Survie qui invite à dégommer le plus de vaisseaux possible sans se faire descendre.

Seule véritable ombre au tableau, la répétitivité des missions, qui lassera probablement les moins motivés. Pourtant, même si les actions à accomplir sont souvent similaires, il faut savoir faire preuve de tactique face à une difficulté plutôt salée. Voire trop parfois, mais on peut heureusement la paramétrer précisément comme on le souhaite, évitant ainsi des crises de nerf légitimes.

En bref, Galaxy on Fire est un très bon représentant d’un genre plutôt rare qui saura faire rêver les joueurs qui aiment se perdre la tête dans les étoiles.

Test de Galaxy on Fire 3D (iPhone)

7
Médaille de bronze
Bon jeu de gamer doté d’une prise en main très agréable, Galaxy on Fire impressionne par l’étendue de son univers, riche de centaines de missions. Un peu répétitif, mais hautement recommandé tout de même aux fans de Space Opera et de dogfights acharnés.

Galaxy on Fire

Couverture de Galaxy on Fire Galaxy on Fire
Support : iPhone
Etat du jeu : Disponible
Éditeur : Fishlabs
Développeur : Fishlabs
Sorti le : 28/03/2009
Prix : gratuit AppStore
Note : 8.9 Test de Galaxy on Fire