Test de Space Miner : Space Ore Bust : le jeu iPhone, Pocket Gamer
Inscription

Space Miner : Space Ore Bust

Vers l’infini et au delà !

Space Miner : Space Ore Bust
par Logikev
J’étais loin de m’imaginer dans quel pétrin j’allais me fourrer lorsque mon vieux starfighter se posa avec fracas sur la piste d’atterrissage de la station spatiale. Je venais retrouver mon oncle Jeb, mineur de longue date, et qui avait apparemment besoin de mon aide pour développer son activité dans ce secteur de l’espace. Mouais, pas follement excitant lorsque la plupart de mes camarades de l’académie spatiale servaient déjà à bord de croiseurs interstellaires. Après quelques jours sur place, je compris cependant que ce séjour n’allait pas être exactement de tout repos…

Space Miner fait partie de ces jeux qui ne payent pas de mine (sans mauvais jeu de mot) de prime abord. Ici, pas de licence connue ou de 3D tape à l’œil. Nous avons affaire à un jeu old school qui mélange de façon remarquable action frénétique et personnalisation de son vaisseau, à la manière d’un RPG. Le joueur incarne un jeune homme (ou une jeune femme) décidant d’aider son oncle à développer son activité de forage d’astéroïdes. L’affaire se complique rapidement quand une corporation aux méthodes plus que douteuses commence à s’intéresser aux champs d’astéroïdes entourant la station et que ceux-ci sont envahis par des robots ennemis.

L’histoire du jeu suit ainsi les relations tendues, mais toujours humoristiques, entre la station familiale et la diabolique corporation, tout en proposant au joueur de nombreuses quêtes annexes lui permettant notamment de faire le plein de minerais, qui constituera la monnaie d’échange pour acheter du nouveau matériel. Ces missions annexes, très variées, contribuent pour beaucoup au fun du jeu. Il vous sera ainsi demandé de sauver des touristes en détresse, de récupérer d’anciens artefacts extra-terrestres, de protéger un super héros en perdition ou tout simplement de sortir votre oncle des problèmes qu’il semble attirer comme un aimant !

Le système de jeu fait la part belle aux séquences de shoot dans l’espace fleurant bon les jeux d’arcade des années 90. Via un pad virtuel à gauche de l’écran et deux boutons, l’un pour accélérer et l’autre pour tirer, vous dirigez votre petit vaisseau en vue de dessus dans plus de 48 zones différentes remplies d’astéroïdes à forer, de robots ennemis à éliminer et bien sur d’une multitude de surprises à trouver ! La prise en mains se fait très rapidement et bien que les contrôles du vaisseau souffrent d’une certaine inertie, celle-ci est finalement tout à fait normale étant donné que l’on pilote un astronef dans le vide intersidéral et non pas un camion sur de l’asphalte. Apres quelques minutes, le joueur éprouvera un vrai plaisir à slalomer entre les astéroïdes tout en arrosant ses ennemis au laser.

Techniquement, le jeu est à la hauteur des dernières productions avec un excellent niveau de finition pour son rendu graphique et les différents effets spéciaux. Enormes explosions, tirs de roquettes, boucliers énergétiques qui tremblent sous les tirs ennemis, on s’y croit vraiment et ce souci du détail apporte un réel plaisir au joueur. La modélisation en 3D des vaisseaux et des environnements n’est pas en reste et même si les décors sont souvent basiques, espace oblige, les programmeurs sont parvenu à rendre chaque zone unique grâce à plusieurs bonnes idées : types d’astéroïdes différents dont certains qui vous fonceront dessus, visibilité réduite à cause de gros nuages de gaz, zone poubelle parsemée de satellites d’un autre temps… Par ailleurs, chaque personnage dispose de plusieurs portraits en 2D incrustés lors des séquences de dialogue. On apprécie l’effort !

L’ambiance sonore n’est pas en reste et les musiques country épaulées par les nombreux effets sonores du jeu achèvent de donner un petit gout de space opera au titre. Signalons tout de même qu’il est aussi possible d’écouter ses propres morceaux en cours de jeu. Enfin, Le titre assure également question fluidité. L’animation ne faiblit ainsi jamais même lorsque l’écran est chargé d’ennemis. On peut donc en toute quiétude slalomer entre les obstacles tout en arrosant ses adversaires au laser.

Le joueur pressé pourra se cantonner aux quêtes principales mais il passera ainsi à côté de tout l’univers exotique et décalé du jeu. Par ailleurs, la difficulté, bien que progressive, encourage également l’exploration libre des champs d’astéroïdes environnants et la customisation de son vaisseau. Vous débuterez la partie avec un vieux tacot plutôt lent au démarrage, doté d’un système d’armes rudimentaires et ne pouvant récolter qu’un nombre réduit de minerais. Après quelques minutes de jeu cependant et un tour à la boutique tenue par un extra-terrestre taciturne à la repartie hilarante, vous constaterez que 7 types de vaisseaux différents et plus de 70 upgrades uniques s’offrent à vous pour personnaliser votre astronef !

Cette customisation, visible directement durant les séquences d’action et au garage du vaisseau, constitue certainement la carotte du soft, celle qui poussera le joueur à y revenir sans cesse jusqu'à l’obtention de l’appareil de forage et de combat ultime. Comptez ainsi un minimum de 10 heures pour voir la fin du jeu et faire plusieurs quêtes annexes.

Au final, Space Miner constitue une excellente surprise. Permettant des parties courtes mais toujours très intenses, le jeu devient rapidement addictif et s’impose comme l’un des meilleurs jeux d’action sur la machine d’Apple.

Test de Space Miner : Space Ore Bust (iPhone)

9
Médaille d'or
Space Miner : Space Ore Bust est un concentré d’action mâtiné d’une touche de RPG. Proposant une excellente réalisation et une bonne prise en mains, le titre devient un incontournable de ce début d’année 2010.

Space Miner: Space Ore Bust

Couverture de Space Miner: Space Ore Bust Space Miner: Space Ore Bust
Support : iPhone
Etat du jeu : Disponible
Éditeur : Venan Entertainment, Inc.
Sorti le : 05/02/2010
Prix : 2.69 € AppStore