: ini_set(): Use of mbstring.internal_encoding is deprecated dans le fichier /home/www/hosted/jmobil/public_html/forum/includes/utf/utf_tools.php la ligne 111
 Test de Dead Cells : le jeu Switch
Inscription

Test de Dead Cells

Jeu testé sur :
Par La rédaction le
Acclamé par la critique et les joueurs dès son arrivée en early-access en mai 2017, Dead Cells est enfin disponible dans sa version finale sur PC, consoles de salon et Switch. L'attente en valait-elle la peine ? Réponse dans ce test !

Dead Cells Switch
On ne peut clairement pas dire que la Switch manque de bons jeux de plates-forme/aventure. Dans les réussites du genre on peut immédiatement évoquer les délicieux Hollow Knight et autres GoNNER ou dans un autre registre l'excellent Wonder Boy: The Dragon's Trap. Et bien c'est simple, vous pouvez d'ores et déjà ajouter Dead Cells tout en haut de cette pile. Car dès lors que vous le lancerez, vous ne jouerez plus qu'à ça dans les semaines qui viendront. 

Dead Cells Switch
Si à première vue, Dead Cells ressemble à un Metroidvania tout ce qu'il y'a de plus classique, le jeu façonné de longues années durant par Motion Twin a bien des choses dans son chapeau. Nous avons affaire à un platformer aussi tentaculaire qu'exigeant, dans lequel vous améliorerez graduellement les capacités de votre personnage et comprendrez peu à peu le monde hostile qui vous entoure. Le jeu repose également sur de grosses mécaniques de rogue-like, avec des niveaux générés de façon procédurale et un système de mort permanente. Le jeu débute alors que vous vous réveillez dans une prison froide et humide sous la forme d'un cadavre réanimé et auparavant sans tête, avec pour seule compagnie des êtres bizarres ainsi que quelques goules. Un début assez glauque qui donne néanmoins le ton du jeu avec un humour noir très prégnant. Vous ne trouverez néanmoins que très peu de réponses à vos questions dans cet univers, et seuls quelques petits indices donnés par des PNJ assez laconiques pourront nourrir votre curiosité. Vous y trouverez une série de niveaux suivant tous des thèmes prédéfinis, mais leur structure et leur contenu changera à chaque run. Ce qui est plutôt une bonne idée, vu que vous passerez un certain temps à parcourir de nombreuses fois ces premiers niveaux. Il s'agit d'un de ces jeux à la Spelunky ou Rogue Legacy où l'on vous somme de devenir rapidement bon et de comprendre rapidement ses mécaniques si vous espérez plonger plus profondément dans le jeu. 

Dead Cells Switch
Votre première tâche est de trouver une arme secondaire pour accompagner votre épée. L'arc vous propose une portée assez longue tandis que le bouclier vous permet de bloquer et parer les attaques ennemies. Ce qui nous mène à la grande force de Dead Cells, à savoir ses mécaniques de combat aussi variées qu'équilibrées. Vous trouverez de nombreux projectiles alternatifs et autres armes défensives en progressant le jeu, et certains de ses items ont le potentiel de changer totalement votre style de jeu. Vous y trouverez arcs, couteaux de lancer, marteaux ou encore un fouet capable d'empoisonner ou de paralyser l'ennemi. Certains objets par exemple peuvent causer de très gros dégâts en échange d'un morceau de votre barre de vie. En plongeant un peu plus profondément dans le jeu, d'autres armes additionnelles - mappées sur les boutons ZL et ZR de la console - s'offriront à vous. Elles pourront prendre la forme de tourelles automatiques, grenades, cocktails Molotov et autres pièges, chacune ayant des effets bien particuliers. En clair, si vous arrivez à survivre suffisamment longtemps, vous trouverez forcément le setup qui vous convient. 

Dead Cells Switch
Une des choses vraiment plaisantes avec Dead Cells c'est qu'en dépit de sa difficulté, il devient quasiment possible de briser les règles du jeu pour les tourner en votre faveur. De nombreuses combinaisons d'armes et objets sont possibles et vous trouverez même quelques petites tactiques de roublard vous permettant d'éviter d'engager un combat de front. Bien entendu, vous ne brisez rien. Les développeurs de Motion Twin savent exactement ce qu'ils font, et le sentiment de supériorité qui peut parfois vous traverser n'est là que pour vous mettre en confiance avant de tomber une fois de plus face à de grands dangers. Enfin, il serait impossible de conclure sans mentionner le soin apporté à la direction artistique et à l'aspect sonore. Si on pourrait penser à première vue qu'il est semblable à n'importe quel jeu en pixel-art sorti ces dernières années, on se rend bien vite compte que Dead Cells possède une beauté et un style qui n'appartient qu'à lui. Chaque personnage a été dessiné avec le plus grand soin, tandis que les décors restent vibrants et pleins de vie tout au long du jeu. 

Dead Cells Switch
Des petites plaintes ou doléances ? Et bien oui, un peu. Le level design aléatoire n'est parfois pas le plus intelligent du monde et cela occasionne parfois des passages un peu hasardeux. Il n'est pas rare de tomber régulièrement sur des culs-de-sac et des éléments sur lesquels on tombe un peu trop souvent. On peut aussi noter quelques petits soucis de performance sur Switch, bien qu'il ne soient pas bien graves et qu'ils seront probablement corrigés ultérieurement. Mais honnêtement, ce ne sont que des broutilles. Dead Cells est un mélange d'action/plates-forme/aventure maîtrisé de bout en bout bourré d'éléments addictifs pour vous pousser à jouer toujours plus longtemps, doté de surcroît d'une élégance assez rare. 

Test de Dead Cells (Switch)

9
Comme on pouvait s'y attendre, Dead Cells est un jeu d'action/plates-formes conçu avec le plus grand soin, doté d'un des systèmes de combat les plus satisfaisants de ces dernières années ainsi que d'un monde dark-fantasy d'une classe folle qui ne demande qu'à être exploré. Une réussite totale.
médaille d'or
La note du test est sur un score maximal de 10.

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous pour enregistrer votre pseudo et pour que vos commentaires apparaissent immédiatement !
Votre commentaire :

L'avis des joueurs sur Dead Cells

Soyez le premier à donner votre avis sur Dead Cells !