E3|13 : Preview : Tearaway
Inscription

E3|13 : Preview : Tearaway

par La rédaction le 13/06/2013
E3|13 : Preview : Tearaway
PS-Vita

Après un premier essai en tout début d’année, nous avons pu une nouvelle fois découvrir le prochain jeu de Media Molecule, à quelques mois de sa sortie.

Dévoilé à la GamesCom l’année dernière, Tearaway s’est vite classé parmi les jeux les plus attendus sur PlayStation Vita. Il faut dire que derrière ce jeu d’action/plateforme exclusif à la console portable de Sony se cache les créateurs de LittleBigPlanet. Nous avions déjà pu découvrir le titre en tout début d’année, et on était déjà charmé. Mais durant l’E3 2013, nous avons rencontré Rex Crowle, lead designer sur le jeu, qui nous a expliqué que son équipe avait réussi à dépasser les limitations d’un jeu vidéo « d’autant de façon que possible. » En termes de gameplay, cela se traduit par une forte dépendance à l’appareil photo de façade afin notamment de se prendre en photo.

On était sceptique au début, car au-delà du visage exquis dont dispose votre serviteur, on pensait que c’était vraiment gadget. Mais en pratique, l’effet que provoque une telle feature est énorme. Le joueur devient une partie intégrante du jeu, et le héros de Tearaway compte sur vous pour vous aider. Cette intervention pour le moins divine, se manifeste en tambourinant le touchpad arrière de la Vita, pour la lancer. Cela a pour effet d’envoyer le personnage en l’air et de faire apparaitre votre doigt à l’écran comme-ci vous perciez la console. On peut aussi déplacer des objets pour faire apparaitre un pont, repousser les ennemis, l’implication du joueur est donc pensée en profondeur. Pour trouver les objets que vous pouvez déplacer, le jeu vous les indique en surbrillance, et on peut même zoomer certains passages en « pinçant » l’écran tactile. Une manipulation réussit, et vous aurez droit à une pluie de confettis.

Ce qui nous a le plus étonnés dans Tearaway, c’est de jouer à un jeu très positif. Rien n’est statique, une douce brise vient modifier les textures faites de papier, les murs et les caractéristiques du monde qui nous entoure. Lorsque vous traversez une forêt, vous pouvez voir des champignons géants se balancer au gré de l’inclinaison de votre Vita, qui imite alors parfaitement vos gestes. Visuellement, le jeu est magnifique, et la bande-son folk est résolument moderne. Rex Crowle nous a expliqué que la musique devrait nous faire croire « qu’elle provenait des entrailles du monde », et qu’elle est censée s’entendre comme-ci c’était les décors et les personnages que l’on rencontre qui s’en occupaient. La BO du jeu est d’ailleurs une création originale contrairement à celle de LittleBigPlanet, et elle fait partie des bonus de précommandes.

Avec ce nouvel essai, Tearaway promet une nouvelle fois d’être un véritable hit qui peut vendre des PlayStation Vita par carton. En y jouant, vous risquez même d’avoir du mal à apprécier les autres jeux par la suite. Il sortira en tout cas le 23 octobre prochain en Europe.


Partager !

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous pour enregistrer votre pseudo et pour que vos commentaires apparaissent immédiatement !
Votre message :