Après des mois de rumeurs, le géant du e-commerce a finalement levé le voile sur son tout premier smartphone, quelques années après avoir s’être lancé sur le marché des tablettes tactiles. Tremble Apple : Amazon arrive, et avec lui le Fire Phone.

Ré-imaginer le smartphone

Articulé autour de son propre écosystème - comme les tablettes Kindle Fire -, le Fire Phone propose un design très proche de celui du dernier iPhone, mais avec une coque toute noire, mais des boutons en aluminium. On y trouve un écran IPS (et Gorilla Glass 3) de 4,7 pouces, « la taille parfaite pour une utilisation à une main », selon Jeff Bezos, le patron d’Amazon. Il est porté par un processeur quad-core de 2,2Ghz, d’une puce graphique Adreno 330, et de 2Go de RAM. Un capteur photo arrière de 13 mégapixels permet de filmer en HD, et propose en outre un stabilisateur. Au niveau du design, Amazon a cru bon de rajouter plusieurs raccourcis, dont un qui permet de lancer l’appareil photo. Si on le retouche à nouveau, la photo peut être prise. L’audio est assurée par deux haut-parleurs Doby Digital Plus (surround). Notez qu’Amazon revoit aussi les traditionnels écouteurs avec un modèle à aimant qui évite que les files ne s’emmêlent trop facilement.



Amazon, Amazon… et Amazon.

Comme pour ses tablettes, Amazon se base sur Android, mais y enlève tous les services de Google. Autrement dit, vous ne pourrez pas accéder au Play Store depuis le Fire Phone. En revanche, vous aurez accès à l’App-Shop, l’équivalent de l’App Store, mais chez Amazon. La société compte cependant améliorer son OS, car s’il est toujours question de conserver les clients de ses produits autour de ses propres services, Amazon compte justement les valoriser avec des fonctionnalités second écran. Par exemple, si vous louez un film sur le service vidéo à la demande d’Amazon via la Fire TV, vous pourrez accéder à des informations sur ce dernier depuis votre Fire Phone. Jeff Bezos en a aussi profité pour dévoiler ASAP qui est en fait un moteur de prédiction de film intelligent, et basé sur votre utilisation d’un service au jour le jour. Il apprend de vos goûts au fur et à mesure que vous l’utilisez. Il y a également Firefly, un service qui permet de prendre en photo un produit pour ensuite se le voir proposer à l’achat. Il reconnait une simple photo, mais aussi lire un QR Code ou une URL. On peut l’exécuter d’une simple pression sur le bouton de l’appareil photo. Amazon en a également profité pour annoncer que son service premium intègrerait désormais de la musique en illimité, et que MayDay, le live-chat vidéo d’aide de la société (uniquement proposé aux États-Unis), serait d’office intégré dans le Fire Phone. De nouvelles applications maisons font aussi leur apparition, comme un concurrent à Plans ou Google Maps qui propose une représentation en 3D de certains monuments, mais aussi des POI.


De la 3D

Mais ce que l’on attendait le plus dans le Fire Phone, c’est le fameux écran 3D que nous promettaient les rumeurs. Ici, rien d’aussi concret que la 3DS, mais plutôt un effet de perspective plus impressionnant qu’iOS 7. Lorsque vous prenez en photo un lieu, vous avez droit à ce que Jeff Bezos appelle « une perspective dynamique ». Selon la presse présente à la conférence, l’effet est bluffant. Coté interface, une grille d'application semblable à ce que l'on peut voir sur Android est de la partie, à laquelle on peut ajouter des widgets. Un onglet "Cloud" nous permet d'accéder aux applications directement en relation avec le service Cloud Drive. Si vous avez déjà un Kindle Fire, alors vous ne devriez pas trop avoir du mal à vous y retrouver.


 

Quatre capteurs à l'avant

L’une des autres particularités du Fire Phone, c’est aussi ses… quatre capteurs avant. Amazon est en effet parti du principe que pour pouvoir faire une photo de face (selfie, me voilà…), il fallait plusieurs capteurs. La technologie embarquée les additionne afin de proposer un cliché de qualité. Ça peut également aller plus loin puisque le smartphone peut savoir s’il s’agit d’une vraie personne, ou bien d’une photo que vous êtes en train de viser. C’est aussi ce qui explique la couleur noire qui évite les éventuelles interférences.

Le Fire Phone sera lancé le 25 juillet aux Etats-Unis chez AT&T avec un contrat de deux ans. Il coûtera alors 199$ pour le modèle 32Go, et 299$ pour celui en 64Go, ou 649$/749$ nu. Les précommandes sont lancées dès aujourd'hui. Un an d'Amazon Premium est fourni. Pas d’information concernant une sortie en France.

Subscribe to Pocket Gamer on