Le premier smartphone de Nokia sous Android est enfin disponible, mais faut-il pour autant se laisser convaincre par ce premier essai de la marque nordique ? Réponse dans notre test !

Lorsque Nokia a finalement annoncé sa gamme X au Mobile World Congress, c’était surtout pour faire taire des mois de rumeurs préparant les fans de la marque appartenant désormais à Microsoft à une vraie évolution, mais uniquement du côté des smartphones bas de gamme. Ainsi naquit le Nokia X, autrement dit le premier des trois smartphones officialisés durant l’événement espagnol à voir le jour en France, en attendant son grand frère, le XL (le X+ ne sortira pas dans l’hexagone). Son prix ? 99€ (avec l’offre de remboursement). Un prix plancher qui ne se ressent pas pour autant dans les spécifications techniques. Tout d’abord, on fait face à un écran 4 pouces, mais à la résolution un peu faiblarde (800x480px) qui fait cependant le boulot grâce à l’IPS. Il repose sur un processeur dual-core Snapdragon cadencé à 1GHz, 512Mo de RAM, et propose 4Go de mémoire interne. C’est le minimum syndical, sans doute pas suffisant pour le commun des mortels, mais on peut toutefois améliorer tout ça grâce au port microSD. La batterie 1500mAh assure au smartphone une autonomie confortable, même si on est évidemment loin des téléphones classiques, ça reste toujours beaucoup plus que la plupart des autres mobiles de même gamme. Il est en outre compatible 3G (et pas 3G+), et dispose de deux pots SIM.

Android ? Vraiment ?

Mais la chose à retenir, c’est que Nokia n’a pas choisi Android. En fait, il s’agit bien de l’OS en version open-source (en version 4.1) publié par Google, mais sans les services du géant de la recherche. Inutile d’espérer accéder au Play Store, le store d’application officiel d’Android, ce n’est tout simplement pas possible. Nokia met donc à disposition des utilisateurs deux stores, le Nokia Store, et le Yandex Store. À l’intérieur de ces derniers on y trouve quelques jeux très connus, comme Jetpack Joyride, Candy Crush Saga ou encore Asphalt 8, mais aussi la plupart des Angry Birds ou encore Plants vs. Zombies 2. L’absence de Google Play se traduit donc par une offre applicative moindre. C’est problématique si vous êtes un aficionados, mais vu l’espace de stockage de base, inutile d’espérer quoi que ce soit. Notez qu’il est toutefois très facile de rooter son Nokia X afin de profiter d’un vrai Android… ou presque. Car Nokia ne se contente pas de refuser les services de Google, il abandonne également l’interface qui va avec Android, et en adopte une autre que les utilisateurs de Windows Phone connaissent bien. On n’est pas encore au niveau de l’OS mobile de Microsoft, mais les tuiles fonctionnent plutôt bien, on s’habitue vite. Alors oui, il faut quand même réapprendre certains gestes, notamment le fait de swiper vers la droite pour afficher le menu, et vers le bas pour les apps, mais l’expérience s’avère satisfaisante. Il faut voir ce choix comme une astuce pour se libérer de l’interface trop souvent perfectible (et gourmande) d’Android sur les smartphones aux spécifications moins clinquantes.

La suite Nokia au rendez-vous

Car avec seulement 512Mo de RAM, le Nokia X doit réussir à faire fonctionner les (nombreuses) applications préinstallées et qui sont pour la plupart de qualité, en plus d’être utiles : Skype, OneDrive, MixRadio, ou encore Here Maps… il n’y a pas le petit logo Google, mais elles arrivent souvent à faire autant, voire mieux que les applications de la firme de Mountain View. Le Nokia X arrive aussi à se démarquer avec son design en reprenant celui de la gamme des Lumia avec son cadre coloré, et sa surface arrière renfermant le capteur photo. Ce qui en ressort une fois en main, c’est un smartphone d’une solidité à toute épreuve et d’une finition exemplaire. Quand on voit la concurrence au même prix, on ne peut que féliciter Nokia. Par contre, ne cherchez pas ni un mobile fin, ni léger, il fait tout de même 128 grammes, et fait plus de 10 millimètres de hauteur. Un mot enfin sur le capteur dont on parlait plus haut : si vous voulez un smartphone qui puisse prendre de belles vidéos ou photos familiales, n’y pensez pas. Avec ses 3 mégapixels, on est franchement loin des standards, même si les couleurs (pour les photos) sont plus réalistes.

Test du Nokia X


Les plus

+Finition exemplaire
+L'autonomie
+L'interface à base de tuiles
+Les apps Nokia/Microsoft

Les moins

-Résolution faiblarde
-Gros et lourd
-Pas de Play Store
-Capteur photo

Le Nokia X est un smartphone à moins de 100€ qui fait le job. À ce prix, il ne faut pas en demander beaucoup, bien que malgré des spécifications techniques correctes, on arrive finalement à avoir une expérience relativement fluide et intéressante. Mais malgré l’ajout des apps Nokia et Microsoft, l’absence du Play Store et le ridicule capteur photo nous empêchent de vraiment conseiller cette première incursion du fabricant nordique dans le monde du robot vert.