Imaginez un gros mixeur. Vous prenez une dose de Phoenix Wright pour la partie enquêtes et personnages puis vous ajoutez un jeu de Picross, vous obtiendrez alors Murder by Numbers, l’étrange création de Mediatonic.

Pour ceux qui sont perdus, le Picross est un jeu de type nonogram ou logigraphe (que des beaux mots) ou vous devez remplir des lignes pour recréer une image en suivant les conditions indiquées en haut.

De ce mélange incongru, vous retrouverez fortement la pate du premier, à savoir Phoenix Wright. Et c’est même entièrement voulu que l’équipe est allée s’associer à Masakazu Sugimori déjà à l’œuvre sur les péripéties de l’avocat.

Subscribe to Pocket Gamer on

Ici, il s’agit de résoudre quatre « affaires » en prenant le contrôle d’une actrice devenue véritable enquêtrice. Elle sera aidée d’un robot amnésique, qui sera central au mystère planant sur l’intrigue du jeu.

Chaque image retrouvée dans les puzzles servira ensuite de preuves ou d’indices permettant la résolution de l’enquête.

Il est fortement recommandé aux amateurs des deux genres mentionnés, le tout dans un style léché.

C’est disponible dès à présent sur Nintendo Switch pour 11.24 euros.