Après deux essais tués dans l’œuf, la licence Dragon Age revient enfin sur mobile dans un jeu d’action à base de figurine et de combats au tour par tour.

Annoncé peu avant la GamesCom 2013, nous avons pu profiter du salon allemand pour mettre la main sur une version non finalisée de Heroes of Dragon Age. Derrière ce nom se cache l’une des licences les plus prestigieuses de Bioware, Dragon Age. Mais malgré la réputation de la saga, les plateformes mobiles n’ont jamais eu droit à un jeu, ou même un portage contrairement à Mass Effect (une autre licence de Bioware). Qu’à cela ne tienne, deux ans après l’annulation d’une préquelle à Dragon Age II, la série nous arrive sur smartphones et tablettes grâce à un jeu résolument tourné vers l’action et le PvP. Image de Heroes of Dragon Age - le jeu iPhoneSeulement voilà, on doit quand même vous avouer que le résultat que nous avons pu découvrir iPad en main fut loin de nous convaincre, bien au contraire même. Prévu pour être un jeu free-to-play jouable uniquement en ligne (avec connexion permanente), le titre a encore du chemin à faire avant de réellement devenir un indispensable. Évidemment, on se gardera bien de faire des conclusions hâtives, mais les données que l’on nous a communiquées ne nous ont pas franchement fait sauter au plafond. Il a cependant plusieurs bonnes idées qui pourraient se réaliser excellentes - une fois le jeu disponible - à commencer par le système d’équipe. Le but de Heroes of Dragon Age est en fait de se constituer un deck de « héros » provenant de tous les horizons de la saga. On y verra ainsi des gentils  comme des méchants. C’est d’ailleurs assez étrange de voir combattre une Engeance et un chevalier de Ferelden dans le même groupe. Les puristes prendront un coup dans l’aile. Image de Heroes of Dragon Age - le jeu iPhoneMêlant stratégie et action, le jeu vous proposera un mode histoire qui s’annonce relativement complet, à défaut d’être intéressant (la plupart des missions n’étant constituée que de combats). Contrairement à un jeu à deck traditionnel, tout le jeu se déroule en 3D, y compris les combats. On voit donc évoluer nos combattants et l’on peut ainsi assister à des batailles parfois très serrées. Le niveau du combat étant fixé selon votre deck et les monstres (ou joueurs) que vous pouvez rencontrer. Il y en a d’ailleurs pour tous les gouts allant du simple loup au gigantesque dragon. Le scénario évolue autour du timeline entourant des évènements secondaires survenus dans les livres, les jeux et le film d’animation. Une fois que vous avez choisi votre deck en fonction des personnages débloqués, vous pouvez lancer le combat. Celui-ci ne vous laissera pas interagir, le jeu jouant à votre place – il est possible d’accélérer ses passages qui sont du coup bien inutile. Image de Heroes of Dragon Age - le jeu iPhoneSi le développeur nous promet que le jeu ne sera pas « pay-to-win », on ne sait pas trop quoi penser du modèle économique que l’on a pu brièvement apercevoir, et qui semble déjà bien rôdé. Comme d’habitude, on dispose de deux monnaies. L’une d’elles peut s’acheter avec de l’argent réel et peut ainsi débloquer des coffres, des personnages et d’autres limitations qui vous feront attendre. Car comme Real Racing 3, Heroes of Dragon Age semble disposer d’une barre de fatigue, équivalente à du temps de jeu que l’on peut rallonger avec des iApps. Cette information est à prendre avec des pincettes, le développeur présent n’ayant pas voulu nous en dire davantage. Mais tous les ingrédients du freemium sont là avec même un système d’achat/déblocage de personnage aléatoire. Le titre inspire la défiance plus que la bienveillance, ce qui est tout de même bien dommage. Heroes of Dragon Age profitera d’un « soft launch » en Océanie et au Canada dans les prochaines semaines. Il sortira mondialement sur iOS cet automne, puis un peu plus tard sur Android.

Subscribe to Pocket Gamer on