Mis de côté pendant de longues années au profit du retour de Rayman dans Rayman Origins, puis Rayman Legends, suivi de Rayman Fiesta Run, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre raconte les aventures de quatre personnages très différents, mais dont le destin va basculer avec l’arrivée de ce qui sera l’un des conflits les plus meurtriers du 20ème siècle. La Première Guerre mondiale n’est pas une époque très commune pour la plupart des jeux de guerre : et ça tombe bien, car ce jeu signé Ubisoft Montpellier n’en est pas un. On fait en effet face à un jeu d’aventure puisant ses inspirations dans les point'n click classique afin de tenter d’arrêter un général allemand, tout en essayant de retrouver nos amis que l’on va croiser sur le champ de bataille. Car chacun des héros, qu’il soit un fermier, un grand-père qui n’a plus vraiment l’âge de se battre et qui va finir cuisinier-prisonnier, ou encore un soldat américain et une infirmière belge, ils vont tous partager un point commun : un petit chien nommé Walt. Ce jeune cabot, un berger allemand qui n’a pas vraiment choisi son camp, va être au centre de plusieurs énigmes du jeu. Car Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre se présente comme un jeu d’aventure, et à ce titre, il possède plusieurs énigmes et puzzles à résoudre tantôt avec des objets à trouver ici et là, tantôt en réunissant les « ingrédients » nécessaires pour débloquer une porte, ou encore en s’aidant avec cet attachant chien qui vous accompagne parfois et qui peut se faufiler dans des endroits difficiles. À travers quatre chapitres (le premier est vendu avec le jeu à 4,49€, comptez 3,79€ pièce pour les trois autres), vous serez invité à participer à certains des événements importants de la Grande Guerre comme les taxis de la Marne, ou encore l’assaut meurtrier sur Verdun. Chaque zone donne lieu à des documents historiques réalisés avec la Mission du Centenaire (on célèbre les 100 ans de la Première Guerre mondiale cette année). Plus qu’un jeu, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est avant tout un excellent moyen d’apprendre aux plus jeunes générations les horreurs d’un conflit sans pour autant rendre le propos hollywoodien. Celui-ci reste aussi passionnant que pertinent, et c’est ce qui rend l’aventure aussi sympathique à jouer. Mieux encore, sans tomber dans les retords sentimentaux trop faciles, les développeurs du jeu réussissent à nous faire verser une petite larme grâce à des cinématiques bien trouvées et qui permettent de s’attacher vraiment aux personnages que l’on est amené à contrôler, le tout étant servi avec une sauve musicale tout simplement superbe. Mais en plus des puzzles, le jeu arrive à se diversifier puisqu’il propose des phases de gameplay plus portées sur l’action avec des QTE à réaliser rapidement, notamment quand on doit sauver un soldat avec Anna, l’infirmière. On est alors plus proche du The Walking Dead de Telltale Games. La plupart du temps, les puzzles sont parfaitement logiques, et chaque fin de chapitre donne lieu à un ultime affrontement avec un boss qui demande une technique spéciale à chaque fois. Même s’il utilise l’UbiArt Framework, comme Rayman Legends, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre arrive à se démarquer très nettement sur le plan visuel. Outre des décors variés, c’est aussi une ambiance exceptionnelle, proche d’une bande dessinée que l’on retiendra. Le travail effectué sur les décors est saisissant, et comme ça ne suffisait pas, on nous invite à l’explorer pour trouver des objets afin de compléter une liste permettant de recevoir des succès. Quelques défauts viennent cependant entacher l’aventure : le jeu est trop court (comptez entre 2h et 3h pour terminer chaque chapitre), souvent à cause de ses énigmes et puzzles faciles, mais l’expérience n’en demeure pas moins marquante.

Subscribe to Pocket Gamer on